Introduction

à la communication non violente dans le couple

Dans son parcours, un couple peut rencontrer plusieurs difficultés sur différents plans : la sexualité, l’organisation du quotidien, l’éducation des enfants, la répartition des places et des tâches, etc. Mais, le problème commun à chacun des items cités ci-dessus c’est la communication.

Ne vous est-il pas déjà arrivé d’avoir l’impression de faire passer une idée claire et précise à votre partenaire sans que celui-ci ne semble l’entendre ou la comprendre ? Résultat ? Généralement le conflit. Conflit qui souvent monte en escalade et cristallise les relations du couple. Chacun des partenaires peut se sentir frustré et incompris.

J’ai décidé aujourd’hui de rédiger un article d’introduction à ce sujet afin d’aborder l’un des processus qui peut aider un couple à communiquer efficacement : « la communication non violente »

Historique :

La communication non violente (CNV) est un processus de communication élaboré par Marshall B. Rosenberg. Selon son auteur, ce sont « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant ». La communication non violente a pour objectif d’instaurer dans le couple une communication empathique, harmonieuse et bienveillante. Celle-ci est la base d’une relation entre individus et permet de parler de ses ressentis, idées et formuler des demandes à l’autre sans que celui ne se sente agressé ou jugé.

C’est un mode de communication qui demande à celui qui l’utilise d’être conscient de ses ressentis et besoins.

L’objectif est d’améliorer la qualité des relations, de sortir du cercle des reproches, jeux de pouvoir et instaurer une meilleure communication.

Si chacun des membres du couple sait parler, s’ils parviennent tous deux à exprimer leurs besoins et à entendre ceux de l’autre, alors ils auront davantage confiance en l’autre et en eux.

Ce processus aide à communiquer avec plus d'authenticité et d'efficacité afin de prévenir les conflits ou les débordements émotionnels.

Le processus :

Identifier ses sentiments/ressentis face à une situation précise, puis apprendre à les reformuler en besoins et les formaliser enfin en demandes.

1. Observer sans jugement ou évaluation, accueillir sans juger.

2. Mettre des mots sur les Sentiments suscités par la situation.

3. Comprendre les Besoins que génèrent ces sentiments

4. Formuler des Demandes claires, simples et réalisables

Exemple : vous vous retrouvez prise dans un conflit avec votre partenaire, une phrase qui vous touche/blesse, une incompréhension. Plutôt que de répondre sur la défensive ou en agressivité, il vous suffit de vous connecter avec votre ressenti et utiliser la communication non violente. Ce type de communication permet de prendre de la distance avec le conflit et éventuellement si la pratique est faite avec efficacité de désamorcer le conflit.

Cas concret : Votre partenaire vous fait une remarque que vous estimez déplacer, inappropriée, blessante : « Tu as eu toute la journée pour étendre le linge et tu ne l’as pas fait » ou « tu agis comme une/un imbécile », « ta remarque est stupide… »

Réactions à essayer d’adopter :

1. Observation : « Tu me fais une réflexion sur ce que tu estimes que j’ai mal fait » et non pas « Tu es toujours en train de me critiquer ».

2. Sentiment : « Je me sens énervé et triste. »

3. Besoin : « Parce que j'ai besoin de respect et de considération » et/ou « de soutien ».

4. Demande : « Et je voudrais savoir si tu comprends » et/ou « si tu es d'accord pour m’aider à accomplir cette tâche… ».

La communication non violente est un travail de reformulation. Vous dites les choses que vous pensez, mais en parlant de vous, de vos sentiments et aussi et surtout de vos besoins.

Ce processus théorique ne vous parle peut-être pas lors d’une première lecture, mais comme je le stipule ci-dessus, c’est un travail, il faut donc s’exercer pour le « maitriser ».

À mon sens, la clé pour y parvenir c’est d’être à l’écoute de soi-même. Nous sommes responsables de nos émotions et de nos besoins. C’est en prenant conscience de cela que nous pourrons les comprendre et les transmettre. 

 

Dorine NKODIA 

Psychothérapie, 

Conseil et thérapie conjugale et familiale